Les produits de maquillage sont-ils dangereux pour la santé ?

WECF FRANCE, qui s'est déjà penchée sur les produits solaires pour enfants et les cosmétiques pour bébés, publie aujourd'hui une nouvelle enquête sur les cosmétiques pour femmes. 47 produits cosmétiques, dont 17 BB crèmes, 15 anticernes, et 15 mascaras, dont l'utilisation n'a pas diminué face à la crise sanitaire, ont été soumis à une analyse experte de leur étiquetage par l'association. Quels sont donc les produits de maquillage risqués pour la santé ? Réponses.

De nombreuses femmes, y compris les femmes enceintes et celles qui essaient de le devenir, utilisent régulièrement des produits de maquillage. Ils font partie des biens de consommation courante et contribuent à exposer la future femme et son enfant à naître à des éléments qui peuvent occasionnellement être nocifs pour leur santé, comme d'éventuels perturbateurs endocriniens.

A voir aussi : Offres, astuces et stratégies pour booster votre carrière en France : décrocher l'emploi idéal

Ces produits de beauté contiennent trop de substances nocives

Sur les 47 produits dont nous avons examiné la composition, nous avons trouvé 37 produits chimiques qui posaient problème. Nous avons classé ces 37 produits chimiques comme suit : 13 sont très préoccupants (ROUGE), 9 sont préoccupants (ORANGE), 15 sont moyennement préoccupants (JAUNE) et 7 sont des perturbateurs endocriniens très préoccupants.

La famille qui pose le plus de problèmes est celle des BB crèmes : 6 des 17 crèmes sous enquête contiennent au moins dix ingrédients douteux. Au moins 5 ingrédients très préoccupants ou inquiétants sont présents dans 10 crèmes BB. Dans l'ensemble, les produits biologiques du sondage obtiennent de meilleurs résultats, les principaux problèmes étant ceux liés au dioxyde de titane et à certaines allergies potentielles aux parfums.

Dans le meme genre : Climatiseur plafonnier : principe et pose du système

Avertissement pour les consommateurs

Parmi les demandes importantes formulées par l'association figurent :

  • Éliminer les composés que nous avons jugés très préoccupants, tels que le salicylate de benzyle, le BHT, l'éthylparaben, l'octocrylène, etc. Ce sont des perturbateurs endocriniens.
  • Mettre une étiquette d'avertissement pour les femmes enceintes, comme celle de l'alcool, sur les cosmétiques contenant des substances chimiques considérées comme des perturbateurs endocriniens.
  • L'ANSM et l'ANSES devraient approfondir leurs connaissances et leurs recherches afin de mieux comprendre les dangers pour les femmes enceintes d'utiliser des cosmétiques contenant des composants douteux.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés