Double statut : auto-entrepreneur et dirigeant de SAS

Chers lecteurs, vous êtes nombreux à vous interroger sur les opportunités et les modalités qui encadrent la double casquette entrepreneuriale. En effet, jongler entre les responsabilités d'auto-entrepreneur et de président d'une société par actions simplifiée (SAS) peut paraître complexe à première vue. Cependant, avec un bon éclairage, cette dualité statutaire peut se révéler extrêmement bénéfique. 

Le régime de l'auto-entrepreneur

En tant qu'auto entrepreneur, vous bénéficiez d'une exonération de TVA jusqu'à un certain seuil de chiffre d'affaires, et vos cotisations sociales sont calculées en fonction de votre chiffre d'affaires réel, ce qui allège considérablement le poids des charges sur vos épaules débutantes. La simplicité de la déclaration d'activités et le paiement des cotisations sont aussi des avantages qui séduisent de nombreux entrepreneurs.

Pour plus d'informations détaillées sur la SAS, veuillez consulter sur ce site

Création et fonctionnement de la sas

La SAS, avec sa souplesse et sa flexibilité, est une solution attrayante pour les entrepreneurs souhaitant structurer davantage leur activité. Sa création nécessite l'élaboration de statuts qui définissent le fonctionnement interne de l'entreprise SASU, en stipulant les modalités de prise de décision, la répartition du capital, et le fonctionnement des organes de direction.

Les points de vigilance

Néanmoins, s'aventurer dans le cumul de statuts nécessite de porter une attention particulière à certaines spécificités. Premièrement, il est capital de bien séparer les activités de la micro entreprise et de l'entreprise SASU pour une gestion transparente et conforme aux réglementations.

De plus, le régime fiscal de l'auto entreprise et celui de la SAS sont distincts, ce qui implique une planification fiscale rigoureuse pour optimiser la charge fiscale globale, notamment en ce qui concerne l'impôt sur le revenu.

Enfin, bien que le statut de salarié du président SASU offre une meilleure couverture sociale, il entraîne également des cotisations sociales plus élevées que celles de l'auto entrepreneur. Il convient donc de peser le pour et le contre en termes de protection sociale et de coûts.

Conclusion : une synergie statutaire bénéfique

En somme, la combinaison des statuts d'auto-entrepreneur et de président de SAS peut devenir un duo gagnant pour les entrepreneurs dynamiques et polyvalents. Cette stratégie permet non seulement de diversifier vos sources de revenus mais aussi d'optimiser votre protection sociale et votre potentiel de croissance.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés